scribavita

il était une fois mon blog de généalogie

La part des naissances d’enfant naturel, le plus souvent enfant de mère célibataire et de père inconnu, a connu son apogée à la fin du XIXème siècle, représentant près de 9 % de l’ensemble des naissances. Difficile donc de ne pas en avoir croisé au cours de ses recherches généalogiques, et même de ne pas en avoir au moins un dans son arbre !

Continuer la lecture...

Aujourd'hui, j'en ai fini de l'Etat civil, ses tables décennales, ses pages dactylographiées ou son écriture fluide. J'attaque les registres paroissiaux de l'Ancien Régime. GDM

Continuer la lecture...

En cette période estivale, je vais vous proposer quelques articles sur des actes "extra-ordinaires" (au sens littéral du terme) trouvés par sérendipité. Ils ne concernent donc en rien ma famille, mais j'ai trouvé leur contenu suffisant intéressant ou original pour les présenter.

Continuer la lecture...

... aux autres (sources)

Par définition, le généalogiste s'intéresse aux ancêtres qui l'ont précédés, mais bien souvent, il s'intéresse également au monde qui l'entoure.
Dans ses recherches, le généalogiste peut se concentrer exclusivement sur ses ancêtres directs. Toutefois, il est vite confront...

Continuer la lecture...

Un individu, trois versions pour raconter une vie

Je rebondis sur le très intéressant article d'Elise au sujet des Invisibles et la façon dont on peut en parler, malgré nos connaissances limitées sur leurs évènements de vie ou malgré leur vie qui ne serait a priori pas "extra-ordinaire" (au sens littéral du terme). On peut en effet s'appuyer sur plusieurs "outils" pour rédiger quelque chose de consistant et rendre ces Invisibles plus vivants à partir de presque rien : contextualiser les situations, donner quelques informations historiques, romancer l'histoire, ... Bien évidemment, tout cela nécessite un certain travail de recherches et d'écriture !

Je vous propose ci-dessous trois versions pour un même individu. Chacune s'appuie exclusivement sur les données les plus basiques de l'Etat civil : dates et lieux de naissance, de mariage et de décès de l'individu et de sa famille (conjoints et enfants), et ponctuellement, la profession. Même si l'Etat civil a pu révéler des évènements un peu particuliers et bien que je possède d'autres sources d'informations qui auraient pu enrichir l'histoire, je me suis volontairement limitée aux données basiques pour répondre à la problématique soulevée par Elise.

Continuer la lecture...