scribavita

il était une fois mon blog de généalogie

Pour ce généathème de novembre, nous sommes invités à parler de nos ancêtres Poilus. Dans ma famille, je n'ai jamais entendu parler d'un ancêtre Poilu... Mes grands-pères ayant une dizaine d’années quand la guerre a été déclarée, je suis donc partie à la recherche de mes arrières-grands-pères, nés à la fin du XIXème siècle, pour confirmer ou non cette mémoire familiale relativement surprenante. En effet, vu que 80 % des effectifs des classes mobilisées (7,8 millions d'hommes sur 9,7 potentiels) sont partis sur le front pendant la Première guerre mondiale, la probabilité de ne pas avoir de Poilu parmi ses ancêtres directs est plutôt faible...
Mais avant de parler directement de mes ancêtres, un petit rappel des différentes étapes et principes de la conscription s'impose.

Continuer la lecture...

Je vous avais présenté en mai les prémices de Généalogik, un jeu de société sur la généalogie imaginé par l'association Généalogie en Corrèze, et qui avait recours au financement participatif via Ulule pour voir le jour. Les 15 000 euros nécessaires à la fabrication 100% française de ce jeu ayant finalement bien été atteints dans les temps, Robin Red Games a pu lancer la production du jeu. Les 1 000 premiers exemplaires sont donc sortis courant octobre.

Continuer la lecture...

Suite du généathème d’octobre et de mon article présentant en 100 mots la vie de la grand-mère maternelle de mon grand-père maternel : je vais vous parler d'Anne-Marie dite Justine Guignier, l'une de mes ancêtres originaire de Province montée à Paris à la fin du XIXème siècle.

Continuer la lecture...

Pour ce généathème d’octobre qui nous lance le défi de parler en 100 mots de l’un de nos ancêtres, voici quelques paroles (100 mots exactement, donc !), de la grand-mère maternelle de mon grand-père maternel, née en 1858. Un prochain billet vous racontera sa vie avec plus de détails. Le lecteur attentif comprendra alors l'étrangeté de certains mots de ce premier billet...

Continuer la lecture...

Avec le mois de septembre et sa rentrée, reviennent les généathèmes et les propositions de Sophie Boudarel. Pour ce mois, nous avons le choix entre l'organisation et le pourquoi de son blog.
Mon premier article avait été plutôt succinct sur cette dernière question, et j'ai depuis un peu plus de recul sur la chose. Je profite donc de l'occasion pour expliquer les raisons de la création de mon blog qui a vu le jour en février dernier.

Continuer la lecture...