... les autres et soi-même

Que ce soit pour démarrer ses recherches, ou même au cours de celles-ci pour approfondir certains points récents qu'on n'avait jamais abordés, il est toujours utile d'interroger son entourage. La grand-mère qui se souvient de son propre grand-père, le voisin qui a côtoyé le grand-oncle, ..., pourront préciser des noms, des dates (au moins des plages) ou des lieux relatifs à nos ancêtres. Même si les informations ne sont pas précises, elles peuvent donner des pistes, servir de point de départ pour une recherche, ou confirmer des hypothèses. Ces personnes de notre entourage pourront aussi évoquer des anecdotes de vie qui permettront de progresser dans nos recherches, voire qui mettront du sel dans les récits que nous raconterons ensuite. Il est toujours agréable et surprenant de voir combien chacun est capable d'évoquer des souvenirs de vie anciens riches en détails et en émotions.

On n'oubliera pas non plus de se questionner sans cesse... mais cette fois, plutôt pour s'assurer qu'on ne fait pas fausse route. Avec l'accumulation des informations et surtout si l'on a tendance à vouloir avancer un peu trop vite, on peut facilement se tromper, ou ne pas avoir l'idée de la piste essentielle pour trouver la clé de l'énigme. Faire des hypothèses et chercher à les confirmer est la base de tout travail de recherche.

Questionner les autres, c'est faire de belles découvertes pour progresser plus facilement dans ses recherches. Se questionner soi-même, c'est progresser plus facilement dans ses recherches pour faire de belles découvertes...


Retrouvez tous mes billets du challenge AZ 2014.

Article écrit par Chantal, le 19 juin 2014

Blog Comments Powered by Disqus

Article suivant Article Précédent