... en toutes circonstances

Faire des recherches généalogiques, c'est décliner la zénitude sous différents aspects !
On peut être zen de pratiquer sa passion de recherches en fouillant les archives ; faire des trouvailles, déceler la pépite ou résoudre son épine sont autant de moments qui rendent le généalogiste serein et heureux, voire qui lui permettent de jubiler.
A l'inverse, il est nécessaire de savoir rester zen quelles que soient les difficultés qui se dressent devant soi... Il manque juste l'année du registre dont on avait besoin, la page où devrait être l'acte concernant son ancêtre a été mangée à moitié par les souris, ... Des coups de malchance devant lesquels il faudra avoir suffisamment de ressources pour rebondir et aller chercher ailleurs. Parfois, une énigme peut nous faire nous arracher les cheveux ; savoir avancer et reculer, être en capacité de ne pas perdre patience, pourront nous permettre d'en venir à bout.
Trouver des informations sur ses ancêtres, mieux connaître et mieux comprendre leur vie, confirmer ou infirmer une légende familiale, comprendre des non-dits, sont quelques-unes des motivations qui peuvent guider le généalogiste dans sa quête. Connaître toutes ces informations peut permettre sinon d'être zen, au moins de mieux se connaître soi-même et de regarder sa vie sous un autre angle...
Enfin, en généalogie, la zénitude est plus que de rigueur, tant pour la satisfaction du travail accompli, que parce qu'on s'est lancé dans quelque chose qui peut ne jamais se terminer...

Plus près d'ici, maintenant que j'ai bouclé ce challenge en temps et en heures, je suis zen... mais ça, j'en parlerai dans mon bilan du challenge !...


Retrouvez tous mes billets du challenge AZ 2014.

Article écrit par Chantal, le 30 juin 2014

Blog Comments powered by Disqus.

Article suivant Article Précédent