Des blogs de généalogie, on pourrait en lire tous les jours ou presque... (en tous cas si vous êtes sur cette page, vous en avez au moins lu un une fois...). Mais quel contenu proposent les généablogueurs à leurs lecteurs, et qui sont ces fous passionnés qui non seulement font de la généalogie, mais en plus en parlent sur un blog ?
Voici donc les principaux résultats de mon enquête lancée en mai dernier auprès des généalogistes blogueurs !

Le recueil des données

J’ai publié un article annonçant mon enquête le 10 mai 2015, accompagné, pendant toute la durée de l'enquête, d'un lien imagé sur mon blog renvoyant à l'enquête. J'ai transmis l’information via un message envoyé sur le forum de discussion du logiciel Ancestris auquel je suis abonnée. Enfin, d’autres généablogueurs (que je remercie !) ont relayé l'information sur les réseaux sociaux.

J’avais dans un premier temps prévu de laisser l’enquête en ligne jusqu’au 31 mai. N’ayant à cette date qu’un faible nombre de réponses, j’ai prolongé l'enquête d’un mois, soit jusqu'au 30 juin. A partir de ma liste de blogs analysant leur nom, j’ai sélectionné tous les blogs situés sur les lignes multiples de 5 du tableur, soit 30 blogs. Quand sur ceux-ci figurait soit un formulaire de contact, soit une adresse mail, j'ai contacté directement leur auteur (soit la moitié d'entre eux) afin de leur proposer de répondre à l’enquête.
Finalement, au 30 juin 2015, 29 généablogueurs avaient répondu, et je les en remercie vivement. Ce nombre reste peu élevé, mais suffisant pour dresser de grande lignes d’analyse.

Cette enquête en ligne s’adressait à tout généablogueur et était répartie en deux ensembles de questions, toutes facultatives :

  • quatre questions portant sur les blogs et le contenu qu’y font figurer leurs auteurs,
  • trois questions permettant de connaître le profil du généablogueur.
Le blog de généalogie, du nouveau-né à l’adolescent

L’âge des blogs de généalogie forme un continuum, depuis le nouveau-né (10 jours au moment de la réponse au questionnaire !!) à l’adolescent âgé de 15 ans. L'âge médian des 27 blogs ayant répondu à la question est d'un peu moins de trois ans.

Graphe âge

Age (en années) de chaque blog de généalogie ayant répondu à l'enquête

Les blogs de généalogie existent donc depuis longtemps, et il s’en crée (presque) tous les jours !

Contenu des blogs
La moitié des généablogueurs ont publié au moins une cinquantaine d'articles dans l'année

Le nombre d'articles publiés dans l'année écoulée (2014, donc non compris les deux blogs créés en 2015) connaît des extrêmes très marqués, du blog qui a fait l'objet de 3 articles à celui sur lequel plus de 250 ont été publiés. On peut toutefois voir que la moitié des généablogueurs ont publié une cinquantaine d'articles ou plus dans l'année.

Graphe nombre articles

Nombre d'articles publiés par chaque blog de généalogie ayant répondu à l'enquête

Pour mieux appréhender le rythme de publication annuel, il est analysé en moyennes mensuelles, avec l'inconvénient que ces moyennes ne reflètent pas forcément la réalité (par exemple, quand les généablogueurs participent au challenge AZ et ses 26 articles sur un mois).
Près de la moitié des blogs ont publié en moyenne de 1 à moins de 4 articles par mois, environ un tiers en ont publié en moyenne de 4 à 7 par mois, 20 % en ont publié plus de 8 par mois. Parmi ceux-ci, 2 blogs ont publié en moyenne 20 articles par mois (environ 250 articles dans l’année). L’un de ces généablogueurs, Jobris, précise ne pas publier des articles rédigés, mais des relevés d’actes notariés ou des résumés d’actes qu’il trouve intéressants.

Le nombre de publications d’articles est indépendant de l’âge de son blog

On pourrait penser que le nombre d’articles diminue avec l’âge du blog (par essoufflement) ou qu’il augmente (plus d’habileté à écrire ou plus d’idées de sujet avec l’habitude). Toutefois, quand on croise le nombre d’articles avec l’âge du blog, on ne constate aucune corrélation (coefficient de corrélation R² = 0,3). Les généablogueurs se situent sur des échelles linéaires, entre une envie de beaucoup parler de sa généalogie et un besoin ponctuel de le faire, entre un entrain à écrire et un essoufflement à le faire.

Graphe nombre articles fonction âge blog

Nombre d'articles publiés par chaque blog de généalogie ayant répondu à l'enquête, en fonction de son âge

A noter que les deux blogs créés en 2015 avaient publié :

  • Autour de mon arbre créé le 28 mars : 18 articles au 10 mai !
  • Généalogie Kerlizin créé le 2 mai : 3 articles au 12 mai !
    Félicitations pour cette grande productivité, mais difficilement extrapolable à l’année car les débuts peuvent être plus productifs que la moyenne.
Méthode d'analyse des thémes abordés dans les blogs de généalogie

L’enquête comportait une question avec les 18 thèmes de mon schéma positionnant les thématiques relatives à la généalogie rappelé ci-dessous. J'y ai ajouté le challenge AZ et les généathèmes, initiés par Sophie Boudarel de La gazette des ancêtres : leur caractère plurithématique ne me permettait pas de les faire rentrer sur les axes de ce graphe, mais ils servent de base à la publication d'articles par nombre de généablogueurs.

Graphe représentant les thématiques relatives à la généalogie selon les composantes Fonction-Filiation et Passé-Géographie

Les thématiques relatives à la généalogie selon les composantes Fonction-Filiation et Passé-Géographie

Pour chacun de ces thèmes, le généablogueur devait estimer sa fréquence de publication d’articles (de « jamais » à « toujours » selon 6 items) ; un même article de blog pouvait donc être concerné par plusieurs thématiques. Afin de me permettre de faire des calculs, j’ai transformé l'échelle d’items en une échelle numérique cotée respectivement de 0 à 5.

Un blog de généalogie est surtout utilisé pour évoquer la biographie de ses ancêtres

L’analyse des réponses de l’ensemble des blogs, indépendamment du nombre d’articles qui y ont été publiés dans l’année, permet de voir les thématiques que chaque généablogueur aborde le plus souvent. Les trois premiers thèmes qui se dégagent sont les suivants (chaque thème pouvait recueillir un maximum de 125 points, puisqu’il pouvait être noté de 0 à 5, et que 25 personnes ont répondu à la question) :

  • biographie d’un ancêtre : 76 points sur 125. Un généablogueur utilise donc son blog principalement pour raconter la vie de ses ancêtres ;
  • challenge AZ : 67 points. Le challenge AZ consiste à publier peu ou prou 26 articles . Quand la majorité des généablogueurs publient entre 25 et 75 articles dans l’année (y compris le cas échéant ceux du challenge), il « suffit » d’y participer pour que le poids d’articles relatifs au challenge AZ augmente considérablement ;
  • projets personnels : 47 points. Le blog permet donc à son auteur de raconter par exemple ses objectifs généalogiques ou les problèmes rencontrés au cours de ses recherches, mais ce n’est pas le but premier qu’il assigne à son blog.

Les résultats des autres thèmes n'étaient pas assez discriminés pour en expliciter le classement dans son intégralité.
A noter que les outils et méthodes arrivent en milieu de tableau (32 points et 10ème position sur 18) : les généalogistes connaissent et utilisent pourtant de nombreux outils et méthodes de travail pour mener à bien leurs recherches, mais peu en parlent dans leurs blogs.
En fin de classement, il est étonnant de voir que l’héraldique a recueilli 0 point : le sujet ne serait donc jamais abordé par les généablogueurs. Un répondant m'a suggéré que le terme pouvait être obscur et qu'il aurait mérité d'être explicité. Je précise donc (peut-être un peu tard) que l’héraldique est l’étude des blasons et des armoiries.

L’analyse des réponses de l’ensemble des blogs en les pondérant avec le nombre total d’articles publiés permet d’estimer la récurrence d’une thématique sur la Toile. Trois thèmes principaux se dégagent :

  • biographie d’un ancêtre : 854 points sur 8185 possibles (chaque thème pouvait être noté de 0 à 5, et l'analyse porte sur la publication de 1658 articles) ;
  • challenge AZ : 790 points. A noter qu’environ deux tiers des répondants ont participé au challenge AZ en 2014 et ses 1426 articles ; quand on se rappelle que les 26 articles théoriques par blog se concentrent sur un seul mois, cette seconde place laisse imaginer à celui qui ne l'aurait pas éprouvée l'affluence d'articles publiés à cette période. De plus, ce pic sur un seul mois de publication "fausse" les moyennes ramenées au mois précédemment évoquées ;
  • actes insolites : 661 points. Les blogs qui publient énormément d’articles le font principalement sur des articles relatant des actes insolites, ce qui fait monter le nombre de points de ce thème.

Les résultats de cette seconde analyse, reflétant peu ou prou la récurrence de thèmes sur la Toile, restent proches de ceux de la première analyse, basée sur la récurrence de thèmes traités par chaque généablogueur.

Maintenant que nous avons vu les principales caractéristiques des blogs de généalogie (résultats à prendre avec circonspection puisque notre analyse ne se base que sur un échantillon de 29 blogs actifs en 2015), voyons qui se cache derrière les généablogueurs.

Le profil des généablogueurs
Les généablogueurs : des généalogistes expérimentés...

Près de la moitié des généablogueurs font de la généalogie depuis 15 à 25 ans, 21 % en font depuis plus de 25 ans et 21 % depuis 5 à 15 ans.
Félicitations à Cédric du blog Autour de mon arbre, l'unique généablogueur qui faisait de la généalogie depuis moins d'un an et qui tient un blog de généalogie depuis mars 2015 !

Graphe depuis quand généalogie

Durée (en années) depuis laquelle les généablogueurs ayant répondu à l'enquête font de la généalogie

Tenir un blog de généalogie impliquerait donc d’avoir acquis suffisamment de données à travers ses recherches. Tenir un blog de généalogie nécessiterait peut-être aussi d’avoir suffisamment d’expérience, de recul et de questionnement hors des sentiers battus, pour (vouloir) donner corps à sa généalogie à travers d’autres sources que les NMD/BMS (naissances, mariages, décès / baptêmes, mariages, sépultures) abordés plus exclusivement au début de ses recherches.

... mais les généablogueurs : des généalogistes loin de l’âge de la retraite !

L’image du nouveau retraité qui profite de son temps désormais libre pour démarrer sa généalogie, n’est plus d’actualité, au moins pour les généablogueurs.
En effet, la moitié des généablogueurs ont entre 25 et 45 ans, un peu moins de la moitié d’entre eux ont entre 45 et 65 ans. Un seul généablogueur a plus de 65 ans, et aucun en a moins de 25.

Graphe âge généablogueurs

Classe d'âge des généablogueurs ayant répondu à l'enquête

On peut par ailleurs faire l’hypothèse que l’âge moyen des généablogueurs est inférieur à l’âge moyen des généalogistes, la tenue d’un blog nécessitant un minimum d’intérêt et d’aisance dans les nouvelles technologies que pourront avoir plus difficilement les plus âgés.

Il est difficile de croiser âge et durée depuis laquelle le généablogueur fait de la généalogie, du fait des classes d’âge trop étendues (je ne les ai pas faites trop serrées pour que mes questions ne paraissent pas intrusives - question relative à l’âge - et pour que les réponses soient plus faciles à donner - question sur la durée depuis laquelle le généablogueur fait de la généalogie).

Les généablogueurs, un peu plus des femmes que des hommes

62 % des généblogueurs sont des femmes, contre 38 % des hommes. La population française s’élevait au 1er janvier 2015 à 52 % de femmes pour 48 % d’hommes (INSEE).

Graphe genre généablogueurs

Genre des généablogueurs ayant répondu à l'enquête

Puisqu’on a vu qu’un blog de généalogie sert en premier lieu à raconter la vie de ses ancêtres, cette légère prépondérance féminine (à nuancer vu le faible nombre de réponses) pourrait s’expliquer par le fait que les femmes sont en général plus sujettes à raconter et à écrire que ne le sont les hommes.

Je remercie encore toutes les personnes qui ont répondu à mon enquête, et j'espère que tout généablogueur pourra s'y reconnaître !


Source :
Première image d'illustration : Pixabay

Article écrit par Chantal, le 21 septembre 2015

Blog Comments powered by Disqus.

Article suivant Article Précédent