Aujourd'hui, j'en ai fini de l'Etat civil, ses tables décennales, ses pages dactylographiées ou son écriture fluide. J'attaque les registres paroissiaux de l'Ancien Régime. GDM

Article écrit par Chantal, le 5 juin 2015

Blog Comments Powered by Disqus

Article suivant Article Précédent