scribavita

il était une fois mon blog de généalogie

Dans son article « Triple mariage à Verdigny », Elodie nous raconte comment trois frères et sœur se sont mariés à deux frère et sœur et la cousine germaine de ceux-ci. En lisant cet article, je me suis rappelé avoir rencontré également dans ma généalogie trois mariages le même jour entre membres de mêmes familles. A mon tour d’aborder le geneatheme de février et la généalogie insolite en vous donnant un aperçu d’une endogamie dont je n’ai pas fini de détricoter les fils.

Lire la suite...

Dans un premier article, nous avons découvert Claude Branciard, soldat qui n’avait même pas 20 ans quand il avait rédigé son testament le lendemain de la mobilisation. Célibataire et orphelin de père, il désirait que tous ses biens reviennent uniquement à sa mère. Puis nous avons suivi son parcours pendant la Première guerre mondiale et la bataille au bois d'Ailly en février 1915 qui lui fut fatale. Cet article va clôturer la narration du parcours de Claude, en révélant comment ses volontés testamentaires ont été exécutées.

Lire la suite...

Suite du parcours de Claude Branciard, soldat Mort pour la France qui avait pris la précaution de rédiger son testament au lendemain de la mobilisation. Nous l'avons laissé alors qu'il venait d’incorporer son régiment, en septembre 1914. Nous le retrouvons en février 1915 au Bois d'Ailly dans la Meuse.

Lire la suite...

Parcourant les minutes de 1921 d’un notaire du Rhône aux Archives départementales, je tombai sur une pochette datée du 30 juin 1921 dont l’intitulé m’interpella :

Testament
de Mr Claude Branciard
Mort pour la France

Ma curiosité de généalogiste s’empressa de lire le document que la pochette contenait. Je découvris une lettre rédigée par un agriculteur de 20 ans, à l’écriture un peu hésitante mais particulièrement appliquée, et dont le contenu semblait avoir été rédigé avec l’aide d’un tiers ayant des connaissances en droit successoral. Outre le contenu émouvant de ce testament, je fus particulièrement troublée quand je découvris la date à laquelle celui-ci avait été rédigé : le 3 août 1914, deuxième jour de la mobilisation de ce qui devint la Première guerre mondiale...

Afin de rendre hommage à Claude Branciard, soldat à l’image de tant d’autres mort pour la France alors qu’il avait à peine 20 ans, trois articles vont modestement esquisser sa biographie.
Le premier d'entre eux présentera son parcours jusqu'à la mobilisation et la rédaction de son testament. Le second article retracera la bataille au cours de laquelle il disparut. Le troisième et dernier article racontera ce qu'il est advenu de ses volontés testamentaires.

Lire la suite...

Parcourant les actes de sépulture de la fin de l'Ancien Régime d'un village du Beaujolais, je déchiffrais avec un certain étonnement qu'une jeune femme décédée en 1780 à l'âge de 26 ans, avait été enterrée dans le tombeau de l'église.
Cette mention m'ayant intriguée, j'ai voulu en savoir plus : les sépultures dans l'église étaient-elles une pratique habituelle ? Cette jeune femme avait-elle un statut particulier pour qu'elle soit enterrée dans le tombeau de l’église de son village ?

Lire la suite...