scribavita

il était une fois mon blog de généalogie

Alors que je parcourais les registres de Saint-Christo-en-Jarez (Loire), je tombais sur un acte de naissance dont la mention marginale m'intriguait :

Naissance de
Relave Jean-Marie
16 mars 1856
filleul de L.L. [leurs] majestés impériales
et a été admis au parrainage
sous le n°1512 du Brévet

En lisant le contenu de l'acte, je m'attendais à voir la naissance d'un enfant de notable, dont les parrain-marraine auraient été ces fameuses majestés impériales. Quelle ne fut pas ma surprise de voir que le père du nouveau-né Jean-Marie était cultivateur et sa mère, ménagère...

Lire la suite...

Dans mon article où je vous racontais comment un simple cultivateur avait été condamné au bagne suite à un infanticide sur son enfant illégitime, je vous disais ne pas avoir trouvé ce qu'était devenue la mère de l'enfant, Jeanne Marie Casset, après les faits et le jugement.
L'une de mes lectrices, Frédérique, que je remercie encore, a trouvé plusieurs informations la concernant. Cela m'a permis de poursuivre les recherches. Voici donc une partie du dénouement de son histoire.

Lire la suite...

... ou comment un simple cultivateur vacille dans l'inexplicable

Tout a commencé lorsqu'au fil de mes recherches sur ma famille, je suis tombée sur un acte de décès qui a attiré mon attention, et, à la lecture de celui-ci, j'ai souhaité en savoir plus sur l'histoire de cet homme.
Je rassure ou je déçois ma famille : cet article ne concerne donc pas l'un de nos ancêtres, mais quelqu'un qui a pu sinon les côtoyer, au moins les croiser...
J'ai rédigé cet article à la fois pour rapporter des faits que l'on croise rarement au cours de recherches généalogiques, mais aussi pour explorer quelques archives consultées moins fréquemment que les sources classiques.

Lire la suite...

Suite des actes extraordinaires trouvés au fil de mes lectures des registres et des registres des prêtres de la Paroisse Saint-François du Havre.

Un siècle plus tard, la rigueur semble toujours de mise. Il s'agit aujourd'hui du prêtre de la fin du XVIIIème siècle qui a suivi les pas d'E. Harmond de mon précédent billet. Nous allons découvrir un gestionnaire rigoureux de ses registres paroissiaux, mettant en place un système alphabétique très pratique pour les généalogistes, puis une certaine fierté du même ou de l'un de ses successeurs, probalement soucieux de limiter les mariages consanguins.

Lire la suite...

Nouvel acte extraordinaire trouvé au fil de mes lectures des registres. Nous partons à la fin du XVIIème siècle, dans le registre de baptêmes et mariages de la Paroisse Saint-François du Havre de 1578 à 1667, dressé probablement uniquement à la fin de cette période. Le prêtre a rédigé un avis en préambule du registre, qui contient deux remarques intéressantes.

Lire la suite...